AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [M] Anthony Haros• Le père prodige _ Jared Padalecki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cléo Petridis

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 26
âge : 25 ans

MessageSujet: [M] Anthony Haros• Le père prodige _ Jared Padalecki   Sam 28 Fév - 12:56


(c)Corpse Heart & Sulky
The one in the picture is ; Jared Padalecki et Kellan Lutz, mais je les aimes tout les deux ,

_« Anthony Haros »_

Il est sous le charme de :: Eres

-------------------------------------------



(c)Mila



    « J’aime bien tes mains. »
    « Et moi, j’aime bien ton sourire. »
    « Je préfère le tien. »
    « Bon, vous arrêtez vous deux, vous me donner la gerbe, sérieux ! »

    Les deux amoureux, blottis l’un contre l’autre, se jetèrent un coup d’œil complice avant d’ébouriffer les cheveux de leur amie Gabriella. Cette dernière s’étaient mise à râler puisqu’à présent elle ne ressemblait plus à rien, plus tard elle s’éloigna vers Karim, un gars de la bande tandis que main dans la main Anthony et Cléo continuaient de marcher au ralentit comme le souhaitait Cupidon. Ils n’avaient certes que 17 ans, mais tout le monde savaient qu’ils étaient fait l’un pour l’autre. D’ailleurs l’amour qu’ils se vouaient pouvait être agaçant pour les gens qui les entourent. Souvent, les parents de la brunette lui avaient dit de faire attention, qu’ils ne faillaient pas qu’elle fasse une fixation sur lui car c’était encore un adolescent voulant profiter de son adolescence. Mais en vain, elle ne pouvait cesser de l’aimer, et les jours où ils n’étaient pas ensemble, c’était comme si on leur avait une moitié d’eux même.

    « Plus tard, je veux qu’on ait une grande maison et deux enfants. »
    « Oh non, moi je préfère vivre dans un bel appartement avec en charge qu’un bébé. Par contre, je resterai à la maison pour m’en occuper. »
    « Hey, pourquoi c’est moi qui devrais travailler, je te signal que c’est toi le papa, et donc en l’occurrence c’est… »
    « Chut. »


    S’il y avait bien un moyen de faire taire Cléo s’était bien celle qu’il utilisait souvent. Il suffisait d’un baiser pour qu’elle oubli pourquoi elle criait. Alors que leurs lèvres s’étaient jointes un vilain flash les coupa dans leurs délires.

    « Karim, refais ça une fois, et je te promets que tu vas devoir aller chercher ton appareil en nageant dans l’eau glacée, capisci ? »
    « T’es pas drôle Cléo, tu sais bien que je veux faire un livre souvenirs pour plus tard. Et même qu’on l’enterrera sous le grand chêne. »
    « On t’as déjà dit que tu regardais trop de film. »
    « Vas-y K’, prend nous maintenant. »


    Avant même qu’elle n’ait réagit, elle était porté vilainement par Gab’ et Ant’ qui voulaient la jeter dans le petit lac du parc. Malgré le fait qu’elle se débattait comme elle pouvait, et qu’elle lachait tout les jurons qu’elle connaissait, après que le flash l’ait aveuglé elle se trouva trempée de la tête au pied. De nature boudeuse, elle sortit rapidement de l’eau, en fusillant son petit ami du regard.

    « Toi, ne m’adresse plus la parole. »
    « Oh non bébé, je te jure que tu es plus jolie quand tu es mouillée. »
    « Oui, ben même. Je ne te parle plus. »
    « Si tu me parles encore la preuve. »
    « Non mais ça compte pas. Maintenant si tu veux bien m’emmener chez moi avant que je n’attrape une pneumonie »
    « J’en connais un qui va devoir passer chez le fleuriste. »
    « Oui, et encore ce n’est pas tout. »
    « La ferme. »


    ******************


    « Cléo, tu me dois des explications. »
    « Pas aujourd’hui tu veux, je dois coucher la petit. »
    « Je t’ai laissé tout le temps que tu voulais… »
    « Je sais. »
    « Je suis prés à camper devant chez toi si tu ne me raconte pas tout, tu sais. »


    Elle jeta un coup d’œil à sa gamine qui serait de ces grands yeux Titou son petit nounours en se frottant les yeux. Les siens s’étaient reposés sur Anthony, elle était mal à l’aise à chaque fois que son regard croisé le sien. Il l’intimidait plus qu’à l’époque, d’autant plus qu’ils ne faisaient que gagner du charme. Il était encore plus beau que dans ses souvenirs. Elle se décala de devant sa porte d’entrée, pour le laisser entrer, tout en laissant échapper un petit soupir. Elle n’avait nul envie de lui fournir d’explication. D’autans plus qu’elle n’en avait pas. Lui cacher l’existence de son enfant était impardonnable, et elle le comprendrait s’il décidait de l’haïr jusqu’à la fin de sa vie.

    « Tu me donnes dix minutes, le temps qu’elle s’endorme et je suis tout à toi… Enfin je répondrais à tes questions… »
    « Oui, je t’attends, et ne t’enfuis pas par derrière car décidemment c’est devenue une habitude chez toi. »


    La jolie Brune avait toisé son ex du regard avant de monter avec sa fille à l’étage. Cela ressemblait à peu près au scénario qu’elle avait envisagé quelques années avec lui, sauf qu’ils n’étaient pas chez eux, mais chez elle. Ils n’étaient pas non plus marié, mais au contraire il devait la detester.

    « Une biére, un café, de l’eau, du coca ? »
    « Non c’est bon, ne tournons pas autour du pot Petr’… Cléo »
    « Petrodiche, tu n’as donc pas oublié. »
    « Je n’ai cessé de penser à ton départ, tu n’avais pas le droit de me faire ça. »
    « Tu ne veux donc pas passer l’éponge, en continuant à ruer le couteau dans la plaie. »
    « Tu m’as blessé… »
    « J’étais jeune. »
    « Je t’aimais. »


    Elle détourna son regard, Elle avait tellement redouté cette conversation. Tout en se mordant la lèvre inférieur, Cléo ne cessait de penser à son départ

    FLASH BACK

    Putain décroche, vite ! », Cléo était debout son portable à la main en faisant les 100 pas dans le salon familial. La jolie lycéenne paraissait stressée, elle fut pourtant soulagée lorsqu’elle entendit de l’autre bout du fil la roc voix de son petit ami de l’époque. Anthony n’avait eu que le temps de dire allo, que la brunette s’était ruée d’une vitesse grand V à lui raconter ses soucis. La voix mi-tremblante, laissait croire qu’elle était en pleure, ce qui inquiéta le jeune grec.

    « Mon dieu Anthony, ça fait trois heure que j’essaye de te joindre. »
    « Hey ma grande, du calme qu’est ce que tu as ? »
    « Je… Non laisse tombé, on en reparle plus tard tu dois être avec tes potes, j’ai pas envie de te gâcher ta soirée. Je t’aime ! »
    « Au point où elle en est… Vas-y dit moi… Bip, bip, bip »


    Cléo n’a jamais été d’un grand courage, pour le plus grand désarroi de ces proches. Pourtant, elle savait qu’elle devait en parler à Anthony de son départ avant qu’ils ne se rendent compte lui-même qu’elle avait quitté la ville sans lui dire au revoir. Ces parents, lui avaient pris un allé simple pour le nord de la Grèce chez l’une de ses tantes. C’est donc un vendredi soir qu’elle s’en alla, elle avait fait en sorte d’y aller le plus tôt possible pour ne pas avoir à faire à ce cher Antho’. Mieux valait ne pas avoir à faire d’adieux, il fallait mieux que les choses se fasse brutalement pour ne pas lui briser le cœur. Anthony et Cléo était sans doute le petit couple le plus convoité du lycée qu’ils fréquentaient, il faut dire qu’il était difficile de les imaginer l’un sans l’autre. Toute la route, elle avait pleuré, à vrai dire elle ne cessait de pleurer en revoyant le joli sourire de son amoureux, ou devrais-je dire son ex-amoureux. Ces parents avaient insisté pour qu’elle y mette fin, ou du moins qu’elle lui explique la situation, mais elle ne voulait avoir à faire à ces jugements. De toute façon, s’était-elle qui avait mal calculé les choses, elle s’en tenait comme unique responsable. Si il y avait bien une adolescence qui devait être gâchée c’était la sienne, et pas celle d’Anthony. Elle qui s’était vu danser en slow dans les bras de son prince charmant pour le bal de promo, elle s’en était réduite à fréquenter une école dans un trou inconnu de Grèce. Sa tante n’était pas des plus clémentes, elle avait déjà conversé avec elle. C’était une femme d’une quarantaine d’année qui ne s’était jamais mariée. Elle allait devoir passé avec cette vieille mégère 1 année entière.

    FIN FLASH BACK

    « J’en ai souffert aussi… »
    « Personne ne t’as demandé de t’infliger ça toute seule. »
    « Je ne voulais pas te gacher ta vie. »
    « Pourtant c’est ce que tu as fait. »
    « Tu as Lydia. »
    « Elle, elle ne m’a jamais laissé tombé. »


    S’en était trop, et malgré qu’elle tentais de ne pas pleurer, ses yeux étaient devenus luisant. Il avait raison, et pourtant elle aurait préféré qu’il soit plus clément que cela. N’avait-elle pas décidé de fuir pour lui aussi, elle ne voulait pas qu’il arrête ses études pour subvenir à leurs besoins. Après avoir essuyé ses yeux, elle sentait toujours autant son regard sur elle toujours lourd à supporter.

    « Tu es injuste Anthony. »
    « Parce que toi tu ne l’as pas été en me cachant l’existence de MON enfant ? »
    « … Je te signale que si je suis partie c’était en partie pour toi. Tu pense vraiment que si je serais venue te voir en te disant que j’étais enceinte tu aurais été heureux. Antho’ sérieux, faut arrêter ! »
    « Tu as trop changé… »


    Elle ne supportait plus les remarques incessantes et blessantes du jeune homme, d’autant plus qu’il la tenait responsable pour quelques choses qu’elle n’avait pas faite. Elle finit par se lever, en se dirigeant vers la porte d’entrée.

    « Je pense qu’il est tard. Tu passeras le bonjour à Lydia, et je vous souhaite tout le bonheur du monde. »

    Cléo n’était pas du genre à mettre à la porte ses invités, mais elle n’avait pas supporté le fait qu’il ait raison. Il n’avait pas non plus été doux avec elle. Il s’était donc dirigeait à son tour vers la porte, avant de lui adressait un fin regard plein de préjugés. Ce fut la dernière discute qu’ils aient eus.



---------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony D. Haros

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 26

MessageSujet: Re: [M] Anthony Haros• Le père prodige _ Jared Padalecki   Ven 6 Mar - 0:59

Woah je prends je prends
Le scénario est d'enfer, je commence ma fiche demain ou dimanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo Petridis

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 26
âge : 25 ans

MessageSujet: Re: [M] Anthony Haros• Le père prodige _ Jared Padalecki   Ven 6 Mar - 14:06

Oh! Super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [M] Anthony Haros• Le père prodige _ Jared Padalecki   

Revenir en haut Aller en bas
 
[M] Anthony Haros• Le père prodige _ Jared Padalecki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
f o r e t e l l . g r e e c e :: 
    Allez hop, c'est par ici
 ::  » Scénario  :: Scénarios Pris
-
Sauter vers: