AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Lun 2 Mar - 12:02


_« Andries Sagorin »_


    » Â G E - D U - P E R S O N N A G E -: 25 ans
    » J E- S U I S - D ' O R I G I N E- : Grecque
    » J E - T R A V A I L L E -: En tant que photographe
    » M O N -S T A T U T-: Divorcé
    » J E -S U I S- N É - L E -: 24 août 1984
    » S O U S- L E- C H A R M E -D '-: Athéna


-------------------------------------------


Spoiler:
 
Brian Hallisay ( Que je ne connais pas alors il faudra m'aider à trouver des photos... )


Dernière édition par Andries Sagorin le Mar 3 Mar - 19:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Lun 2 Mar - 12:03

-------------------------------------------


« It's all about defining myself. »


Écoutez monsieur, je ne sais pas ce qu'elle cherche ici, ce qu'elle attend de moi, de lui... Sa présence m'inquiète.
Le futur est toujours inquiétant. Qu'en est-il de votre passé?


Je suis né ici il y a 25 ans. Une famille tout ce qu'il y a de plus normal, je vous l'assure. Mon père est un homme honnête qui travaille dur. C'est un artisan capable de grandes choses. Le quartier dans lequel j'ai vécu étant enfant n'était pas magnifique par pur hasard. C'est mon père qui avait travaillé pendant des jours et des nuits pour le rendre paradisiaque. J'arrive encore à me rappeler cette grande fontaine sculptée à même la roche où j'allais me baigner avec mes jeunes voisins les jours d'été ensoleillés. Ma mère avait le même amour pour l'art, elle donnait dans la peinture. Je me souviens ces longues journées de pluie passées à la regarder peindre. Chaque coup de pinceau me fascinait par sa simplicité et sa grâce. Je suppose que mon métier de photographe n'a rien de surprenant. Ces choses simples m'ont toujours fasciné et j'ai toujours voulu les immortaliser. Souvent, j'ai discrètement photographié mes parents alors qu'ils travaillaient, s'ils s'avaient combien de photos d'eux j'ai pu prendre... Bien sûr ils l'ignorent puisque s'ils avaient su que je les photographiais constamment, ils n'auraient pas agit naturellement et mes photographies auraient perdu tout leur charme. J'ai tout conservé dans un album caché sous mon lit que je prévois leur montrer un jour. Bon, vous me direz que mes parents ont sans doute déjà regardé sous mon lit, ce sont mes parents après tout! Vous avez sans doute raison, mais peut-être qu'ils ont oublié depuis.

C'est donc très jeune qu'on commença à parler de moi en disant "le petit gars au kodak", je l'avais toujours sur moi. Je crois qu'il n'y a personne de plus heureux de l'invention de l'appareil photo numérique que la technicienne qui développait mes photos à chaque jour. Je crois que tout le petit change que je gagnais à faire les courses pour mes voisins était dépensé au centre de la photo de mon quartier et je dois vous avouez que ça n'a pas beaucoup changé! J'étais donc un gamin plutôt discret, celui qui vous admirait de loin. Ce n'est pas parce que j'étais gêné, j'étais même plutôt extraverti. En effet, je n'avais pas honte d'avoir mon propre style, mes propres idées... ma personnalité! Côté vestimentaire, j'ai toujours aimé porter des vêtements originaux créés par des gens du coin. Ce n'est pas parce que l'argent manquait pour m'acheter des vêtements griffés, c'était par choix. La preuve, encore aujourd'hui, malgré mon succès en tant que photographe et la somme importante qui dort dans mon compte à la banque, j'achète mes vêtements chez des artisans, dans des friperies...voir même dans des marchés aux puces!


Un grand amoureux de la simplicité... Vous êtes pourtant propriétaire d'une des villas les plus luxueuses de la ville. Comment expliquez-vous ça?

J'ai toujours voulu plaire à tout le monde. Très jeune, avec mon petit sourire craquant je m'attirais la compagnie. On m'invitait à jouer au foot et je n'arrivais pas à dire non, bien que j'aurais préféré rester sur le banc pour les photographier. On m'invitait à faire les centre d'achat, on me suggérait d'acheter un jean, on me disait qu'il m'allait bien, que je devais absolument l'avoir... Je ne pouvais pas refuser. On ne m'obligeait à rien, mais je voulais à tout prix leur faire plaisir. Et encore là, vous n'avez rien vu... Eux, c'était mes amis, imaginez ce que j'allais faire pour mes petites amies... Heureusement, elles n'ont pas été trop nombreuses.

Votre vie amoureuse... C'est toujours dans cette partie de l'histoire que se retrouve le plus grand nombre de problème!

J'ai eu une première petite amie à l'âge de 14 ans. La plus part des gars de ma classe avaient déjà tous danser leur premier slow, donner leur premier baiser... Je dois avouer que les filles ne m'ont pas attiré avant longtemps. Certes, elles étaient très jolies dans mon objectif, mais je n'éprouvais pas le désir de me rapprocher d'elles. Enfin, pas avant que je la rencontre. Ses longs cheveux blonds, ses grands yeux bleus, sa douce odeur de melon, sa petite robe blanche, son grand sourire... Tous les gars étaient à ses pieds et pour une fois, je ne faisais pas exception. Par malheur, elle m'avait choisi. Oui, aujourd'hui je réalise que c'était un malheur, mais à cette époque, je croyais que c'était la meilleure chose qui puisse m'arriver. En effet, sous ses airs angéliques se cachait une peste, une vraie! C'était une manipulatrice incroyable, elle me faisait faire ce qu'elle voulait... Pas vraiment parce que j'étais manipulable, mais parce que je croyais la rendre heureuse. Je sais très bien que la frontière entre tout faire pour plaire et être manipuler est mince, mais il s'agit réellement de deux choses bien distincte.

Qui aboutissent malheureusement à la même conclusion...

Alors elle me traitait comme un vulgaire serviteur. Et remarquez ici la différence! Si j'avais été facilement manipulable, je serais sans doute encore sous ses ordres. Pourtant, me voilà aujourd'hui célibataire. J'ai réalisé qu'elle ne m'appréciait pas et j'ai cessé de chercher à lui faire ressentir le contraire. Vous savez, dans notre monde, il y aura toujours des gens qui ne vous aimeront pas et peu importe comment vous essaierai, il en sera toujours ainsi. Il faut laisser ces gens derrière et avancer, vous méritez mieux. J'ai donc réalisé que je méritais mieux après quelques semaines de fréquentation. Puis, après quelques mois de célibat à tenter de me forger un caractère plus dur, c'est une petite brunette qui m'a fait chavirer une nouvelle fois. Elle était bien différente! Ses traits étaient fins, elle était délicate, son sourire était tendre, elle avait des yeux de biches et en plus, c'était une artiste! Je l'ai rencontré le soir de la première d'une pièce de théâtre dans laquelle jouait une de mes bonnes amies, elle tenait le rôle principal et avait réussi à m'arracher une larme dans la scène finale! Nous sommes sortis tous les trois après la pièce, autour d'un café, j'en ai profité pour les complimenter (la petite brunette plus que mon amie) sur leur performance. Quatre jours plus tard, mon amie m'avait arrangé le coup avec Camélia, j'avais rendez-vous avec elle à une exposition. On est sorti ensemble pendant 6 mois. J'étais amoureux fou, elle ne demandait rien mais je lui aurais tout donné! C'est la personne qui s'est retrouvé sur toutes mes photos durant ces six mois!

L'amour de l'art et l'art d'aimer... Qu'est-il arrivé?

On m'avait dit qu'elle passait la soirée seule, que ses parents étaient absent... J'avais donc décidé d'aller la voir. Après avoir cogné trois fois à sa porte sans réponse, j'avais ouvert. Son système de son était en marche, pas surprenant qu'elle n'arrivait pas à m'entendre. Je suis donc monté à sa chambre et j'ai ouvert la porte que je n'aurais jamais dut ouvrir... Une poudre blanche sur un CD, un joint allumé sur sa table de nuit et un autre que moi sous ses draps. Le pire, c'est le sourire qu'elle m'adressait. J'ai violement refermé la porte et je suis sorti.

Voilà une actrice qui trouvera facilement une place à Hollywood.
Vous me devancez monsieur!


Alors ce soir là, un ami m'a amené dans un bar. Je ne voulais plus rien savoir du grand amour, ça n'apportait rien de bon! À quoi bon être amoureux quand tout ce que ça amène, c'est le risque de se faire briser le cœur!? À partir de cette nuit-là, j'avais fais une croix sur les relations amoureuses. Je restais cependant un gars... Alors je donnais dans les histoires d'un soir. L'attirance physique me suffisait amplement! Je draguais dans le seul but de me taper une fille le soir venu et attention, pas question de se réveiller à ses côtés le lendemain matin! Même mes photos avaient évolué vers cette façon de voir les choses...

C'est immoral!
Mais c'était bon.


Cette époque de rébellion contre l'amour a durer jusqu'à mes 18 ans. Jusqu'au jour où j'ai revu Camélia pour la première fois. Elle m'avait écrit une lettre d'excuse qui me disait qu'elle sortait d'un centre de désintoxe et elle m'invitait à l'attendre à sa sortie, elle voulait me voir... Je ne savais même pas qu'elle était dans un centre! Elle avait vraiment fait des efforts pour s'en sortir et après deux ans sans s'être vu, elle pensait encore à moi... Comment refuser ça à son premier grand amour? Je m'étais donc habillé sombrement, j'avais acheté des fleurs et je l'avais attendu à la sortie du centre. Lorsqu'elle a ouvert la porte, je retrouvais la fille que j'avais aimée, celle qui était douce et délicate... Il a été difficile d'oublier ses derniers actes, mais j'y suis arrivé. Notre histoire d'amour a recommencé sur une nouvelle note, encore plus forte qu'au paravent. Je donnais une deuxième chance au grand amour, une dernière chance.
J'aimerais bien conclure en vous disant "ils vécurent heureux et eurent plusieurs enfants" mais ce ne serait pas tout à fait exacte...


Cette fin est plutôt rare en effet...

Nous nous sommes tout de même mariés dans le plus beau jardin de la Grèce, nous avons acheté la plus belle villa pour y vivre notre conte de fée... Je me serais contenter de la simplicité, mais pour celle qu'on aime, on veut le meilleur, le plus beau! Seulement, il y avait une chose que je n’arrivais pas à lui donner; un enfant. J'aurais eu beau faire n'importe quoi, dut à sa consommation, elle ne pouvait plus en avoir.

Mais n'avez-vous pas un fils?

À peine emménagés, nous devions déjà quitter pour l'Amérique. Camélia s'était fait offert un rôle dans un film qui se déroulait à New York. Nous n'avions que 20 ans, mais notre carrière était déjà bien lancée. Mes talents de photographe se firent connaître rapidement et on m'offrit plusieurs contrats important. Je vendais mes photos à tous les magazines, on me contactait pour des photos shoot... L'Amérique a raiment été notre tremplin à tous les deux. Ce continent n'avait pas fini de nous surprendre. C'est au moment où on s'y attend le moins que les miracles se produisent! Nous avons appris qu'une jeune femme donnait son enfant en adoption. Un enfant, vous vous rendez compte!? C'était la seule chose qui manquait à notre bonheur! C'est avec ce petit miracle que nous sommes rentré en Grèce à la fin du tournage.

En quoi cela n'a rien d'un conte fée?

Et bien... seulement un an suffit à Camélia pour se mettre à consommer de nouveau. Elle avait de graves problèmes et c'est notre fils qui en payait le prix. J'étais parti quelques semaines pour un shooting photo lorsque c'est arrivé la première fois. Ma femme m'avait dit que Mathis était tombé, elle avait du l'amené à l'hôpital. La deuxième fois, ça arriva en pleine nuit. Elle s'était levé pour fumer un joint dans la salle de bain et Mathis s'était mis à pleuré. C'est leurs cris à tous les deux qui m'ont réveillé. Le reste, je vous avouerai que j'en ai gardé peu de souvenir. Je me rappelle seulement l'avoir frappé, cette femme qui faisait du mal au réel amour de ma vie; mon fils.

Depuis cette nuit là, le seul amour que j'ai est celui pour Mathis, l'enfant qui apporte le soleil dans ma vie, celui qui me donne le goût de vivre, celui que je protègerai éternellement. L'amour d'une femme, je l'ai oublié, tout comme les relations mal saine que j'ai eu étant adolescent.


La femme dont vous me parliez en début de consultation... qui est-elle dans cette histoire?
Lainey... ou Americus. Le mère biologique de Mathis.


Elle est réapparût dans ma vie il y a quelques semaines lors d'un tournois de volley ball où j'étais chargé de prendre des photos, elle était venu le voir.

« Bonjour ... vous êtes bien Andries Sagorin ? »
« Oui, on se connait ? »
« Non j'ai simplement entendu parler de vous. Un grand photographe. »
« Les compliments font toujours plaisir à entendre. Que puis-je faire pour vous? »
« J'aimerais bien que vous me montriez comment devenir aussi douée que vous ... »


Voilà comment elle a réussit à s'introduire dans ma petite vie. Elle a changé son nom, se faisant appeler Americus. Nous avons commencés à passer beaucoup de temps ensemble, et je lui ai finalement présenté mon petit garçon. Son petit garçon à elle. Plus elle passait de temps avec lui, plus elle aimait ça, mais voilà le hic. Je savais qui elle était réellement. Je me méfie car je ne sais pas ce qu'elle veut vraiment. Pourtant, je ne veux pas perdre la compagnie de la jeune femme, car je l'apprécie de plus en plus. Elle réussit à me faire sentir en vie, chose que peu de personne réussissent à faire depuis des années. Elle me rappelle les années où je sortais avec toutes les femmes que je rencontrais simplement pour finir avec elle dans le lit. Elle est une bonne amie pour moi, et ça, je ne suis pas prêt à y renoncer.

Vous devriez lui demander. Vous avez le droit de savoir. N'ayez pas peur de la perdre. Si vous la perdez pour ça, elle ne vous méritais pas.


-------------------------------------------


Dernière édition par Andries Sagorin le Mar 3 Mar - 19:11, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Lun 2 Mar - 12:08

Bienvenu
Revenir en haut Aller en bas
Lainey A. Koerner
FamousAdmin

Butterflyflyaway

avatar

this is my love : Letting you go was the hardest thing I ever had to do.
Nombre de messages : 687
chanson du moment : Never say never - The fray

MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Lun 2 Mar - 12:18

OMG BRIAN
Bref bienvenue et bonne chance pour le reste de ta fiche =)
T'inquiètes, en tant que fan de Brian je t'aiderais à trouver des photos MDR
Il t'est donc réservé pour les 7 prochains jours

_________________


    I've seen your act
    And I know all the facts
    I'm still in love with who I wish you were
    It ain't hard to see
    Who you are underneath
    I'm still in love with who I wish you were
    And I wish you were here

    [/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zacharias Etaphios

avatar

Nombre de messages : 267
Age : 24
âge : 14 ans
chanson du moment : Hot N Cold

MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Lun 2 Mar - 12:25

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Desirae M. Walkfield
QueenAdmin
youloveme

avatar

Nombre de messages : 398
âge : 21 ans
chanson du moment : All we are

MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Lun 2 Mar - 12:26

    Bienvenue sur le forum,
    Amuse toi bien,
    Zuttt mais c'est que tout les garcon de Lainey sont pris

_________________
    We won't say our goodbyes
    You know it's better that way
    We won't break, we won't die
    It's just a moment of change
    All we are, all we are
    Is everything that's right

    One Republic • All we are Icon Lauren
    [/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foretellgreece.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Lun 2 Mar - 13:53

OMG; BRIAAAN & MON VAVA *ok je sors*
Bienvenue même si je ne dois pas être là car je ne suis pas validée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Ary Lapièr
LaidbackAdmin

Letitbe

avatar

Nombre de messages : 302
chanson du moment : « No Sign of Life » •• Ok Go

MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Lun 2 Mar - 17:56

    Bienvenue sur le forum!
    Merci de ton inscription et bonne chance pour ta fiche!

_________________




    Forgive me if I'm young
    For speaking out of turn
    There's someone I've been missing
    I think that they could be
    The better half of me
    And I will try to Fix You.

    OneRepublic • Come Home. Icon • So Damn Cool
    [/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Mar 3 Mar - 2:08

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Mar 3 Mar - 19:03

Merci beaucoup à tout le monde pour l'accueil.
Ce forum a un comité d'accueil vraiment ravissant ! ^^

Alors voilà, l'histoire est écrite... Je corrige les quelques erreur de frappe qui aurait pu s'y glisser, j'attends l'aide de Lainey pour l'image à mettre en haut et je crois que tout y est! :)
Revenir en haut Aller en bas
Lainey A. Koerner
FamousAdmin

Butterflyflyaway

avatar

this is my love : Letting you go was the hardest thing I ever had to do.
Nombre de messages : 687
chanson du moment : Never say never - The fray

MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Mar 3 Mar - 19:11

Je suis fan de ta fiche ( et du perso aussi ^^)

Bref, il ne manque que le code et tu seras validé

une image pour toi si tu veux la mettre, comme je t'avais promis de t'aider avec l'acteur, WonderWoman tient toujours ses promesses
Spoiler:
 

_________________


    I've seen your act
    And I know all the facts
    I'm still in love with who I wish you were
    It ain't hard to see
    Who you are underneath
    I'm still in love with who I wish you were
    And I wish you were here

    [/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Mar 3 Mar - 19:19

Princesse Amazone, l'image est parfaite, merci! :)
Pour le code... le modèle ne dit malheureusement pas où l'insérer. Je l'ai mis dans la section "Pour finir"
Revenir en haut Aller en bas
Lainey A. Koerner
FamousAdmin

Butterflyflyaway

avatar

this is my love : Letting you go was the hardest thing I ever had to do.
Nombre de messages : 687
chanson du moment : Never say never - The fray

MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   Mar 3 Mar - 19:20

Pour le code, c'était là qu'il fallait le mettre !! Princesse Amazone, Wouah je suis choyée de surnom moi
Bref, VALIDÉ
j'ai très hâte de faire un sujet avec toi
on peut pas se sauver de Lainey très longtemps

_________________


    I've seen your act
    And I know all the facts
    I'm still in love with who I wish you were
    It ain't hard to see
    Who you are underneath
    I'm still in love with who I wish you were
    And I wish you were here

    [/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andries Sagorin ••• I'll make sure I catch you from your good side.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Make your horse [Graphisme]
» Nation Wrestling Federation [e-fed]
» Catch-up gratuit de Grey's Anatomy sur MyTF1
» Comment créer une clé usb bootable pour installer windows 7 ou 8 sur une machine sans lecteur DVD
» [Officiel] Propositions de ressources

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
f o r e t e l l . g r e e c e :: 
    Allez hop, c'est par ici
 ::  » Non mais ça va pas ! :: Never
-
Sauter vers: